12 avril 2016

Epigénétique : une dynamique de transformation

Nos gènes, nous n'arrêtons pas de les transformer minute par minute en fonction de nos émotions et de nos pensées

La science s'éloigne du carcan matérialiste et introduit la notion de complexe. Dans le contexte actuel "la maladie" se vide du sens habituellement connu et ouvre un espace des possibles, de l'incertain certes, qui redonne plein d'espoir à la personne qui souffre.



Que deviennent les maladies et les problèmes héréditaires ?

Il faut savoir que nos gènes constituent seulement 2% de notre ADN.
On appelle cela l’ADN codant, c’est lui qui est responsable de la personne que nous sommes.

Qu’en est-il des 98 % d’ADN restants ?
N’étant pas constituée de gènes, les chercheurs pensaient qu’elle ne servait à rien et l’appelaient « Junk DNA : ADN poubelle ».

Avec l’épigénétique, on s’est rendu compte que ces 98% d’ADN « poubelle » sont en réalité directement responsables de l’expression de nos gènes (les 2% codant).
Et leur activité est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie et nos habitudes !
Cela ouvre un champ d’action et de possibilités immenses !
Concrètement, cela veut dire que l’expression de nos gènes (donc la personne que nous sommes) est directement influencée par notre environnement

Pour lire l'article - Source : Manger vivant

Des regards sur ces découvertes :

EPIGENETIQUE - JOEL DE ROSNAY



L'EPIGENETIQUE - TAL SCHALLER


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...