19 octobre 2013

Le complexe du hérisson : se sentir satisfait et serein

En visionnant par hasard la fable de la grenouille qui voulait être aussi grosse que le boeuf, j'ai fait un parallèle avec nos comportements quand il s'agit de gonfler notre Ego ou notre attitude envers notre environnement : l'insatisfaction et le toujours plus est ce qui va canaliser notre énergie.



Photo de David Lachapelle
Nous passons beaucoup de temps à parfaire notre carapace pour éviter l'intimité avec nous-même et avec l'autre comme si ce que nous pourrions montrer de nous était pire que l'agitation et les efforts que nous faisons pour être celui
que nous voulons montrer.








Il en va de même de notre vie ensemble et de notre environnement. Durable, est le terme que nous avons choisi pour traduire ce qui au départ se voulait Soutenable,
terme de la  Commission Brundtland Sustainable

Pour cristalliser l'illusion d'une vie "durable" et du temps que nous passons à gonfler notre égo et d'une planète offrant ses ressources de manière "durable", je vous propose de regarder la vidéo de la grenouille et du boeuf



A l'inverse, être dans la conscience de ce qui est soutenable pour nous, en développant la relation à nous-même, la relation aux autres et la relation à l'univers, nous trouverons sans doute le trésor enfoui au fond de nous. Ce trésor est une énergie dynamique donnée par la conscience de notre propre valeur. Je vous propose cette autre petite histoire, à méditer :

Etes-vous un hérisson ou un renard ?
Dans son célèbre essai « Le Hérisson et le Renard », Isaiah Berlin divisait le monde entre ces deux animaux selon une parabole grecque : « Si le renard sait beaucoup de choses, le hérisson n’en sait qu’une, mais importante » Le renard est une créature astucieuse capable d’imaginer une myriade de stratégies complexes pour attaquer furtivement le hérisson. Il tourne autour du terrier jour et nuit, attendant le bon moment pour bondir, il a tout du vainqueur. Le hérisson emprunte son itinéraire droit vers le renard. « ha ! ha ! je t‘ai eu ! pense le renard » le hérisson se met en boule et soupire « encore ! il n’apprendra donc jamais ? »

Chacun a une capacité particulière et une contribution à apporter à cet ensemble plus vaste qui s'appelle l'humanité. Nous craignons d'être "absorbés" par la masse, de perdre notre individualité et c'est précisément cette peur là qui fait que nous nous laissons finalement uniformiser.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...