22 janvier 2011

Signes de reconnaissance : savoir donner, recevoir, se donner, refuser

Livre : Le conte chaud et doux des chaudoudoux, Claude Steiner, InterEditions

Joli conte pour les petits et les grands qui raconte comment l'on peut se donner des marques d'affection et d'amour ou, au contraire, créer tout un système de distribution de signes de reconnaissance, une "économie des caresses" dans lequel nous serons souvent insatisfaits, provoquant ainsi des situations de contrôle, d'incompréhension ....

Il était une fois, dans des temps très anciens, des gens qui vivaient très heureux. Ils s'appelaient Timothée et Marguerite et avaient deux enfants, Charlotte et Valentin. [...]
Pour comprendre à quel point ils étaient heureux, il faut savoir comment on vivait à cette époque là. Chaque enfant, à sa naissance, recevait un sac plein de chaudoudoux. Je ne peux pas dire combien il y en avait dans ce sac car on ne pouvait pas les compter. Ils étaient inépuisables. Lorsqu'une personne mettait la main dans son sac, elle trouvait  toujours un chaudoudoux.
Les chaudoudoux étaient très appréciés. Chaque fois que quelqu'un en recevait un, il se sentait chaud et doux partout. [...]
Les gens n'arrêtaient pas d'échanger des chaudoudoux et, comme ils étaient gratuits, on pouvait en avoir autant que l'on voulait. Du coup, presque tout le monde vivait heureux et se sentait chaud et doux.
Je dis presque "presque", car quelqu'un n'était pas content de voir les gens échanger des chaudoudoux. C'était la vilaine sorcière Belzépha. Elle était même très en colère. Les gens étaient tous si haureux que personne n'achetait plus ses philtres ni ses potions. Elle décida qu'il fallait que cela cesse et imagina un plan très méchant [...]

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...