21 décembre 2017

Argent, couple, famille


L'argent est plus que de l'argent, il est une compensation de l'absence d'amour , éclaire la psychanalyste Marie-Claude François-Laugier, Psychologue et psychanalyste.

Je vous propose quelques extraits de son livre L'argent dans le couple et la famille (Payot) :

L’argent dans le couple

« L’argent et l’amour se confondent souvent et les disputes financières dans un couple
peuvent être des symptômes de déficits affectifs, tant il est plus facile et immédiat de se battre
sur le sujet monétaire que d’affronter une profonde crise sentimentale et de remettre en cause
une vie à deux. Les discussions incessantes sur les revenus du foyer et les factures à payer
peuvent ainsi masquer une maladie amoureuse dont on n’a pas toujours envie de prendre
conscience. » (p.58)

« Un couple, c’est de l’intime partagé. Le sexe et l’argent tiennent une grande place dans cet
intime, comme si ils en étaient deux piliers fondateurs ». (p.60)

« Faire payer l’autre (p.63)



…Dans le couple, l’argent est d’abord un moyen de contrôle et d’emprise de la part de celui
qui détient davantage de biens. C’est le mode le plus immédiat pour imposer sa volonté. Tous
les cas de figure engendrant de la violence dans ce qui touche au matériel sont envisageables
en matière de relations humaines. Il se dégage néanmoins deux tendances extrêmes, que nous
avons tous plus ou moins vécues ou observées, avec des variations infinies :

- l’homme (ou la femme) s’assure de son autorité sur l’autre en le comblant, en le gâtant, en
lui offrant des cadeaux de prix qu’il se doit d’exhiber, ce qui conforte l’image de gloire et de
réussite du donateur ; en résumé, il l’achète. En échange, il le lui fait payer en demandant une
disponibilité et une soumission complètes. Le partenaire réduit à la passivité ne doit être
qu’heureux et reconnaissant puisqu’il lui est tant donné.

- l’attitude inverse, dont les objectifs finaux sont pourtant identiques, consiste à faire en sorte,
consciemment ou inconsciemment, de priver l’autre, de l’affamer symboliquement en
distillant la monnaie au compte-gouttes et jamais à la première réclamation, d’où un sentiment
de toute-puissance et de propriété. …
Entre ces deux positions, on trouve la variante de l’homme officiellement généreux qui
acquiert sa liberté et sa déculpabilisation par les espèces qu’il prodigue à son épouse légitime
chaque fois qu’il va rendre visite à sa maîtresse. »

«L’injustice systématique dans la vie quotidienne matérielle d’un couple au détriment
exclusif de l’un des deux ne peut qu’engendrer de la violence rentrée, du ressentiment et un
profond désir de vengeance. »

Marie-Claude François-Laugier et Christian Junod, ( il anime des conférences et ateliers sur le thème de la relation à l'argent) auteur du livre : Ce que l’argent dit de vous (Eyrolles) dans une émission sur RTL : L'argent rend-t-il fou ?


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...