29 mai 2012

Psychotherapie humaniste

L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on fait de nous, Jean-Paul Sartre (Saint Genet, comédien et martyr)

 Dans cette citation, Jean-Paul Sartre nomme la liberté extraordinaire de l'homme de décider du sens de sa vie, d'en être l'acteur. Pour accéder à l'accomplissement de nous-mêmes, que de freins personnels et culturels avons nous à découvrir pour les confronter, les affronter et les transformer.

Pour illustrer cet article, j'ai choisi les images de ce blog argentin dans lequel l'on peut lire de magnifiques textes (traduction disponible sur google) 


El camino del buscador  es arduo y tedioso.
Para quien comienza sentirá que una vida no es suficiente.
Durante el trayecto se verá enfrentado a sus más íntimos sentimientos.
Y en ciertos momentos se planteará si es correcta la decisión tomada.
Otras veces verá que la búsqueda emprendida esta desconectada de su realidad.
Enfrentará a los escépticos, que con sus “dudas” atacaran debilitando sus argumentos.
Son momentos de reiniciar, haciendo un replanteo de sus creencias.
Este camino, con varios frentes por luchar.
Todo buscador es considerado un guerrero.
Una primera barrera por derribar son nuestros mandatos, Paternos y Sociales.

Cómo cambiar aquello que en tantos años nos fue grabado “a fuego”?
La óptica que sirvió para formar nuestra personalidad?
Echaremos por tierra todo aquello en lo que creíamos y defendíamos?

Que le chemin vers son moi profond s'appelle psychothérapies humanistes, intégratives, analytiques, pratiques narratives, transpersonnelles, l'important n'est pas le modèle mais bien notre décision autonome et de libre penseur d'entreprendre notre propre itinéraire et le travail de re-décision.

Néanmoins, nous formons partie intégrante de communautés humaines et en ce sens, notre chemin individuel nous met en relation avec d'autres chemins avec cet espoir formidable de construire un futur de liberté et de tolérance, loin de l'oppression du conformisme et de la soumission.

Eric Berne, dans les années 60, avait déjà posé la réflexion de ce qui en nous correspondait aux scénarios culturels et qui pouvait nous empêcher de gouverner notre propre barque : (pour Eric Berne, le scénario de vie était comme le moyen que nous prenions pour aller d'une rive à l'autre d'un lac)

-  L'influence des aïeux dans notre personnalité individuelle (perceptions, comportements, sentiments) Réflexions dans le livre posthume Que dites-vous après avoir dit bonjour ?

- Les caractéristiques particulières d'un groupe : l'étiquette (manières culturellement transmises de penser, de se comporter et de juger); la technique (organisation effective de la vie matérielle et sociale du groupe); le caractère (manières socialement programmées de sentir, de répondre aux besoins biologiques et d'exprimer les émotions, en particulier la soumission et la rébellion) . Livre Structure et dynamique des organisations et des groupes.


Pour vivre le processus de deuil du passé, je propose parfois à mes clients en sexothérapie ou psychothérapie de participer pendant 3 jours aux ateliers ponctuels Le présent nous guérit organisés par Monique Fradot, dont j'ai fait la connaissance au cours de mes formations et ateliers de développement avec elle.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...