9 avril 2011

Légèreté du désir dans le couple

Je lis actuellement un roman de Paulo Coelho "Onze minutes" : Le personnage, une jeune brésilienne nommée Maria, tient un journal intime dans lequel elle relate ses réflexions quant à l'amour, au sexe.

Certains passages son particulièrement beaux et je les propose à ces couples pour lesquels le désir s'est estompé.  Comment être bien à nouveau ensemble ?
Je retiens ceux qui parlent du désir, de l'amour comme étant la danse de la vie du couple, entretenue à chaque instant  et indépendante de l'acte sexuel.

(...)Le désir profond, le désir le plus réel, c'est celui de s'approcher de quelqu'un. A partir de là, les réactions s'expriment, l'homme et la femme entrent en jeu, mais l'attirance qui les unis est inexplicable.... 
Quand le désir est encore en cet état de pureté, l'homme et la femme se passionnent pour l'existence, vivent chaque instant avec vénération, consciemment, attendant toujours le moment opportun pour célébrer la bénédiction prochaine.
Les gens qui connaissent cela ne sont pas pressés, ils ne précipitent pas les événements par des actes inconsidérés...parce qu'ils respectent l'importance de chaque seconde. page 164.

(...) Tout le monde sait aimer, c'est inné. Quelques-uns le pratiquent naturellement, mais la plupart doivent réapprendre, se rappeler comment on aime, et tous sans exception doivent brûler dans le feu de leurs émotions passées, revivre des joies et des douleurs, des chutes et des rétablissements, jusqu'à ce qu'ils parviennent à distinguer le fil directeur qui existe derrière chaque nouvelle rencontre.
Alors, les corps apprennent à parler le langage de l'âme : cela s'appelle le sexe ... page 170

(...) le sexe ne se pratique pas n'importe quand. Il existe en chacun de nous une horloge intérieure et, pour que deux personnes fassent l'amour, il est nécessaire que leurs aiguillent marquent la même heure au même moment. ça n'arrive pas tous les jours. Celui qui aime ne dépend pas de l'acte sexuel pour se sentir bien. Deux personnes qui s'aiment et sont ensemble doivent régler leurs aiguilles patiemment et avec persévérance, grâce à des jeux et des représentations "théâtrales", puis comprendre que faire l'amour est bien plus qu'une rencontre : c'est une "étreinte" des parties génitales.
Tout est important. Un être qui vit intensément jouit tout le temps, le sexe ne lui manque pas ... page 206

(...) L'art du sexe est l'art de contrôler la perte de contrôle. page 224

Je termine ces citations par cette phrase dont l'idée me semble particulièrement intéressante pour le développement du désir et du plaisir chez la femme dans notre culture.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...